Pour nous trouver :

 

Siège Social :

HOTEL MERCURE PARIS CENTRE TOUR EIFFEL

20 RUE JEAN REY

75015   PARIS

 

Tél : 01.45.78.50.00

 

 

Devenir membre

Vous voulez devenir membre ou obtenir des informations ?

C'est très simple : utilisez notre formulaire de contact pour obtenir davantage d'informations. Nous vous attendons avec impatience !

Il y a ceux qui partent et ceux qui restent...

Bonjour du Japon ou Paul et moi avons été retenus avec un certain Carlos G..
Nous avons été condamnés à voir la fin de la coupe du monde sans l’équipe de France et c’est très dur.
Trêve de plaisanterie : nous vous espérons tous bien rentrés avec la tête truffée de super souvenirs et avec toujours autant de bonne humeur.
Vive le Rugby et Vive l’Amicale
Merci à tous
François

 

JOUR 10

Konnichiwa,
En route pour une journée exceptionnelle : passé le petit déjeuner nous partons vers le port de Moji (banlieue de Kokura) où nous nous imprégnons d’une gare dans son jus d’avant guerre, d’une maison de villégiature d’Albert Einstein et du port (sans trop de charme). Ce port est a la pointe nord de l’île de Kyushu et est seulement séparée de l’île d’Honshu par un détroit de 600m qu’un pont enjambe allègrement en sus du tunnel ferroviaire souterrain emprunté lors de notre arrivée.
Nous apprenons lors de cette visite que Kokura était la cible initiale de la deuxième bombe atomique américaine en lieu et place de Nagasaki. La couverture nuageuse en ce matin du 09 août 1945 l’a préservée du désastre.
Instruit par notre expérience logistique de la veille, nous quittons Kokura vers 10h00 pour rallier Oita, l’antre de ce match tant attendu. Un rapide déjeuner japonais nous conduit ensuite au pied de l’ovale au toit fermé. Nous avons alors le temps d’apprivoiser l’endroit avec toute l’animation sympathique de nos hôtes japonais. Notre trio féminin de choc (Martine, Catherine et Béatrice) fait alors un tabac avec leurs chevelures tricolores (voir photo jointe). L’ambiance est très rugby avec beaucoup de partage et de respect malgré la pression qui monte imperceptiblement.
Puis vinrent l’entrée des joueurs, les hymnes et le coup d’envoi. Des moments d’intense émotion propres à ces événements uniques.Nous tenons notre rang de supporters avec de nombreuses photos et des passages sur TF1.
Le rugby était français, la victoire fut galloise. D’où cette immense frustration qui nous a gagné au coup de sifflet final alors que nous avions tant légitimement espéré. Ne cherchons pas de coupables mais réjouissons nous de l’image que nous laissons, fortement appréciée par les spectateurs de toutes les nationalités présentes. Il nous reste maintenant 4 ans pour apprendre à gagner des matchs imperdables et ceci dès le prochain tournoi. Restons au soutien d’une équipe en devenir ( beaucoup de talents naissants à polir).
L’après match fut plus calme qu’escompté et le retour en car bien paisible. C’était le temps de la digestion, même douloureuse, nécessaire pour mieux bientôt mordre à nouveau dans le gâteau de l’Ovalie.
Merci à tous pour ces merveilleux moments (un groupe homogène dans la bonne humeur).
On a beaucoup pensé à ceux restés en France (attention spéciale pour Gege : on sera avec toi jeudi)

Pour l’amicale
François


 

 

JOUR 9

 

Ohayo,

 

Cette journée de samedi s’annonçait sous les meilleures auspices. Nous allions enfin entrer en Coupe du Monde … après ce France – Angleterre supprimé, nous étions prêts à aider les australiens à nous venger de cette frustration.


Nous avons commencé par quitter notre hôtel 4* près de la gare pour nous rendre au château de Kokura (prononcer Kokula) : ce fût un magnifique résumé de l’histoire et des us et coutumes du Japon : la ville a été assiégée par un vilain mongol venant de la mer pendant 53 jours, et au moment de la prendre, un typhon (tiens tiens) a réduit a néant les efforts et les espoirs de ce méchant asiatique. Le typhon = vent céleste = Kamikaze en japonais… Merci Didier.

Dans ce château, nous avons pu nous équiper, qui en Kimono, qui en Samouraï, qui les deux… Les photos feront le miel des amateurs, c’est certain.

L’art floral – Ikebana - nous a ensuite été commenté dans le détail par Catherine à partir des 12 compositions magnifiques – le beau et le sens ne font qu’un dans cet art.

 

Et puis la cérémonie du thé fût partagée par la plupart d’entre nous, sauf quelques-uns qui ont préféré le saké matinal.

Ensuite le marché couvert a été une découverte du quotidien de ce peuple où chaque mètre carré est compté et où l’obsession de la propreté va jusqu’à l’absence de poubelles pour que chacun gère ses déchets …

 

Pour clore la matinée, un nouveau repas japonais au 21° étage nous a encore permis de voir la ville sous un autre angle avant de sauter dans notre bus – havre de paix et de chansons que Michel a si bien animé que nos 7 amis qui nous ont rejoints depuis la veille au soir étaient ébahis en entendant une telle chorale répondant du tac au tac au pot-pourri endiablé de notre basque bien aimé.

 

Il nous tardait d’arriver à Oïta après avoir traversé les tunnels et les viaducs qui se succèdent à un rythme incessant entre les vallées boisées et luxuriantes.

Enfin nous y sommes, et nous avons 2h pour rejoindre le stade. Ca doit le faire. Mais il faut marcher pour aller prendre les bus. Les norias de bus se succèdent de façon incessante ; enfin nous arrivons au Stade – un petit kilomètre encore et nous entrons dans cet écrin couvert et ouvert au nord et au sud ; on cherche nos places, au milieu des nippons, des aussies et des milliers d’anglais … Quel spectacle ! mais il est déjà 15h58 pour le kick-off à 16h15 …

Ils entrent : blancs – jaunes – violets pour nos 3 arbitres français – God save the Queen / on connait mais on pense bien à tous nos amis en France – Advance Australia Fair que nous entonnons au mieux pour soutenir nos héros du jour. Coup d’envoi, les premiers plaquages australiens font reculer l’anglais – quel bonheur… Mais ce sera de courte durée, ils sont là et bien là, nos vieux adversaires, Farrell et ses simagrées avant de tirer au but, nos rivaux éternels, ceux qui nous font tant souffrir ces derniers temps…

Vous connaissez la suite, mais nous avons ensuite enchainés les désagréments à commencer par deux heures de queue pour reprendre les navettes dans une foule immense. Les japonais ont beaucoup de progrès à faire en organisation pour accueillir la planète olympique l’an prochain. Certains ont pris cette épreuves avec le sourire, d’autres ont peiné, d’autres regrettaient Paris …

 

Bref, nous sommes quand même raisonnablement rentrés à 23h (pour le plus grand nombre) pour recharger les batteries au propre et au figuré, pour oublier que les anglais sont déjà en demi, pour sortir le grand maillot bleu de nos valises, car demain, c’est notre tour ! Nous entrons dans l’arène. Les gallois sont déjà nombreux, les anglais les soutiendront pour beaucoup, l’adversité ne manquera pas sur le terrain, et disons-le, nous pouvons peut être même perdre le match …

…  mais ce qu’ils n’emporteront jamais, les gallois, les anglais et les autres, c’est notre fierté d’être à Oïta ici au Japon, la flamme qui brûlera en nous à partir de 15h, notre Marseillaise qui n’appartient qu’à nous et que nous aimons tant, notre Amicale qui est faite d’amateurs et de bénévoles, notre air gaulois et ripailleur, « Pour notre pays » comme le chante si bien Michel, notre  drapeau qui flottera au-dessus de nos têtes cernées du ruban bleu blanc rouge que nous a confectionné Sophie, notre indéfectible foi en notre équipe même quand elle prend l’eau…  bref, comme dirait Cyrano, ce qu’il n’emporteront jamais, c’est notre … panache !

 

Ici Kokura, à vous les Bleus !

 

M.

 

JOUR 8

 

Konnichiwa,
Nous voici donc à à l’aube de notre deuxième journée de transition. Nous allons vers Kokura, notre camp de base pour les 1/4 de finale.
La matinée laissée libre permet à chacun de compléter ses visites et ses achats de souvenirs. Nous allons quitter un Kyoto remarquable d’histoire et de tradition, le vrai cœur culturel du Japon.
En debut d’après midi nous laissons Kyoto et l’île de Honshu derrière nous en Shinkansen pour gagner Kokura en traversant la mer par un tunnel afin
de gagner Kyushu, l’île la plus méridionale du Japon. Le TGV japonais égrène les gares dont la célèbre mais tragique Hiroshima et nous voilà arrivés à Kokura.
Ce soir la tenue d’amicaliste est requise pour la soirée où nous célébrons notre épopée japonaise. Nous concluons, sous l’égide vocale de notre maître Michel Etcheverry, par une marseillaise enjouée et un « un dimanche à 15 heures » soutenu pour porter haut les couleurs de l’amicale.
Suivra un dîner apprécié car teinté de couleurs françaises et pour certains des prolongations protocolaires pour honorer la production locale de spiritueux.
Il est alors grand temps de recharger les accus pour la première journée des 1/4 de finale dont un explosif Angleterre- Australie (les deux nations s’adorent).
Pour l’amicale
François

 

 

 

 

JOUR 7 Bis

Konnichiwa,
Nous voici donc à à l’aube de notre deuxième journée de transition. Nous allons vers Kokura, notre camp de base pour les 1/4 de finale.
La matinée laissée libre permet à chacun de compléter ses visites et ses achats de souvenirs. Nous allons quitter un Kyoto remarquable d’histoire et de tradition, le vrai cœur culturel du Japon.
En debut d’après midi nous laissons Kyoto et l’île de Honshu derrière nous en Shinkansen pour gagner Kokura en traversant la mer par un tunnel afin
de gagner Kyushu, l’île la plus méridionale du Japon. Le TGV japonais égrène les gares dont la célèbre mais tragique Hiroshima et nous voilà arrivés à Kokura.
Ce soir la tenue d’amicaliste est requise pour la soirée où nous célébrons notre épopée japonaise. Nous concluons, sous l’égide vocale de notre maître Michel Etcheverry, par une marseillaise enjouée et un « un dimanche à 15 heures » soutenu pour porter haut les couleurs de l’amicale.
Suivra un dîner apprécié car teinté de couleurs françaises et pour certains des prolongations protocolaires pour honorer la production locale de spiritueux.
Il est alors grand temps de recharger les accus pour la première journée des 1/4 de finale dont un explosif Angleterre- Australie (les deux nations s’adorent).
Pour l’amicale
François

 

 

JOUR 7

 

Apéro du jour : gagné par Béatrice !

 

Le déjeuner devient de plus en plus japonais : pas de chaussure, chaises et tables basses, réchauds individuels, baguettes, bières … et les serveurs très gentils et ravis que nous fassions retentir dans leur établissement qui n’avait jamais connu tel honneur :  l’hymne de l’Amicale, la Piémontaise et bien d’autres chants encore, sous la houlette de Michel E au moment du café ou plutôt, à la place du café.

Et puis l’après-midi en guise de café digestif, nous avons gravi le sentier qui mène au sanctuaire shinto de Kagusa Taisha au milieu des lanternes en pierre gagnées par la mousse et les lichens et toujours au milieu des cerfs … Dans un voyage ce n’est pas tant la destination qui compte que le chemin pour y arriver. Pour nous le but ultime du voyage, nous le savons bien, c’est le match de dimanche « gaulois contre gallois » … mais notre chemin a tant d’importance !

 

Nous ne savons pas pourquoi Jacques Brunel n’a pas encore fait connaitre son équipe, mais s’il y a des blessés ou des malades, nous sommes prêts dans la configuration suivante :

 

1 – Gilbert Moglia       2- Didier Torterolo        3- François Harant

            4- Jacques Roubertou     5- Pablito Tremsal

6- Doumé Escartin      8- Jean-Jacques Couchou-M     7- Yves Séraphin

 

                     9- Eric Lunven ou Olivier Leroy (selon l’avis du staff médical)      10- Michel Etcheverry

 

11- François Porot  12-Bernard Tremsal   13-Jean-Claude Bouyge   14-Francis Escudié

                                              15- Erwan Lunven

 

Remplaçants : Francis Gaillard, Didier Elliot, Michel Dubreuil

 

Arbitrage : Jean Claude Merle

 

Staff médical : Chloé et Angélica

 

Supportrices : Martine, Martine, Béatrice, Catherine, Catherine, Christiane, Anne Marie, Jacqueline, Marie Laurence, Edith, Sophie et Mimi

 

Allez, demain on quitte Kyoto avec le Shinkansen et on rejoint Kokura pour être à portée d’Oïta pour nos deux quarts de finale !

Demain soir à 19h30 : tout le monde en blazer – cravate – coq – c’est le captain run et la veillée d’arme – nous avons une pensée affectueuse pour Gégé.

A demain,

 

Michel

 

Jour 6

 

Konnichiwa,
Encore une journée exceptionnelle à Kyoto sous la houlette de Mimi notre nouvelle guide.
Pour commencer un monument avec le sanctuaire de Fushimi dédiée à Inari la déesse des récoltes. Une superbe montée dans la forêt et entre les temples nous attendait pour franchir plus de 5000 portiques rouges, les torii qui nous guident vers le sommet que seuls Paul, Dominique et Erwan purent atteindre. Chacun aura gravi son Everest aujourd’hui entre les pins et les cerisiers.
Après une pause japonaise pour le déjeuner, nous saluons le « pont qui traverse la lune » et nous rallions le temple bouddhiste Tenryu-ji borde de jardins magnifiques et prolongé par une reposante forêt de bambous. Cette journée de marche d’environ 10km aura éprouvé les organismes et un repos mérité succèdera au dîner.
Quelques uns engageront toutefois une chasse infructueuse au maillot japonais et se consoleront sur des maillots génériques RWC19. Le maillot des Cherry Blossoms est introuvable car épuisé.
Pour l’amicale
François

 

JOUR 5

 

Konnichiwa (puisque midi est passé),

Comme le laissait entendre hier soir, notre ami François, la première journée à Kyoto a été exceptionnelle. Nous avons dit au revoir à Teruyo notre première guide, dite « Ginette », pour Shino qui a illuminé notre journée tant par sa culture que sa gentillesse et sa disponibilité. Le temple Kiyomitzu, le grand temple de l’eau, à flanc de montagne parcourue par des ruisseaux était d’une beauté extraordinaire. Majestueux et composé de plusieurs pagodes nous avons consommé presque tout notre crédit de temps à marcher dans ce sanctuaire, délaissant les innombrables boutiques de souvenirs à la sortie.

A propos de souvenirs, nous ne voulons pas trop laisser d’espoir à ceux qui nous ont commandé des maillots japonais blancs et rouges. C’est « sold out » partout. On fera le maximum, mais il ne faut pas trop y croire. Pour les timbres collectors Coupe du Monde, nous faisons déjà la razzia partout où nous passons…

Ensuite nous avons visité le château de Nijo, construit au début du XVII ème siècle, pour le Shogun, le général premier ministre de l’époque, nommé par l’empereur. Tout le monde en chaussettes sur le plancher en bois qui chante comme un rossignol, on se serait cru Samouraï.

Un buffet japonais et occidental nous a bien reconstitués car nous avions 7 km dans les jambes. Et Michel E. a entonné l’hymne La Dacquoise suivi du pot-pourri des chansons les plus populaires connues même par notre – toujours excellente – guide Shino. Que du bonheur !

La visite suivante était pour le Pavillon d’Or de Kinkaju, ancienne résidence de Shogun encore, splendeur dorée à la feuille d’or au milieu d’une pièce d’eau. Que de photos, de films et de selfies vous allez pouvoir regarder à notre retour…


La dernière visite du jour a été pour le jardin zen du temple Ryoanji et le calme impressionnant du jardin sec, où il fallait essayer de voir les 15 (chiffre sacré dans ce pays désormais au premier plan de la planète rugby) rochers – mais on dit que certains ont voulu compter les graviers… C’est sûrement pour cela que les deux frères Paul et Bernard ont gagné l’un le matin et l’autre l’après midi le privilège de payer l’apéro dévolu au dernier qui monte dans le bus.

Déjà il fallait dire au revoir à la jolie Shino qui n’a pas manqué de nous dire ce que nous intuitions déjà, c’est que les japonaises trouvent les français (du sexe masculin) « romantiques ». Quelle sagesse et quelle perspicacité dans ce pays !

A l’heure où j’écris ces lignes, le soleil n’est pas encore levé et je ne peux donc pas vous raconter les aventures de la seconde nuit à Kyoto, ancienne capitale du Japon, mais première à nos yeux !

Allez les Bleus ! pendant que nous nous baladons, nous comptons sur vous pour préparer le match des gallois !

Michel

JOUR + 4

 

Konnichiwa,

Le jour de la transition vers Kyoto commence. Après les valises, départ vers l’hôtel de ville qui culmine à plus de 200m et présente une architecture impressionnante. Cela nous offre une vue aérienne de Tokyo malgré le ciel couvert. Un dernier petit tour à Shibuya pour saluer le chien Hachiko.

Puis retour à l’hôtel et départ vers la gare en honorant une dernière fois Tokyo des chants de Michel E. et de sa chorale.

Le Shinkansen nous emmène vite (entre 250 et 300 km/h) et bien (un vrai concurrent du TGV) vers l’ancienne capitale millénaire du Japon. Une opération déchargement valises promptement menée et nous voila à notre hôtel de Kyoto. Récupération et shopping sont au menu. Ensuite dîner local « Shabu Shabu » soit une fondue chinoise ou japonaise (légumes et viande cuites au bouillon). Il était temps ensuite de récupérer ou de prendre une dernière tisane avant une bonne nuit pour profiter d’une première journée à Kyoto qui s’annonce passionnante et ensoleillée.

 

François

 

J + 3

 

Konnichiwa !

 

En nous réveillant dimanche matin, avec un superbe soleil levant (déjà levé), nous pensions que le typhon n’était plus qu’un souvenir. Nous avions bien tort...  toute la journée en a subi les contrecoups : arrivée du bus retardée, restaurateur partiellement livré, routes barrées, etc...).

Mais la bonne humeur a dominé la journée tout comme les nippons ont dominé nos amis du chardon.

Après une petite visite improvisée dans le temple des 47 Ronin, nous avons fait notre purification traditionnelle dans le temple Sensoji, havre de verdure dans le centre de Tokyo. Un mariage en grande tenue typiquement japonais a retenu tous nos objectifs photo et ainsi qu’une centaine de fûts des plus grands crus de Bourgogne. Yves nous a commenté cela en détail en précisant que les japonais avaient bon goût et ... un porte monnaie bien rempli. Nous avons renoncé à visiter le musée national car la faim dominait la raison. Une erreur de destination a encore retardé la pause un peu frugale faute d’approvisionnements après une longue « promenade » du type marche forcée La visite du 3ème sanctuaire du jour ne nous a pas lassés car il était au milieu d’un immense marché très très fréquenté !

Dernière balade dans le quartier de l’électronique - dur de trouver des cartes postales... mais pas des geishas toutes plus jeunes les unes que les autres.

Le quartier d’Akibara n’avait jamais entendu résonner le « C’est magnifique... » superbement interprété par Michel E. Et sa chorale de l’Amicale.

Nous sommes vite passés devant le palais impérial plongé dans la nuit car nous avions hâte de trouver qui une fan zone, qui un pub japonais, en tout cas une télé pour supporter (mais pas longtemps) nos voisins écossais emportés par le tsunami japonais. Nippon ! Nippon ! Tout un peuple a projeté son équipe en 1/4 de finale et notre groupe... au lit après la dernière bière ...

À demain pour la suite

Michel

 

Japon J + 2

 

Bonjour à tous,

Aujourd’hui petite leçon d’esquive (ce qu’on aimerait voir plus souvent sur le pré).

En effet nous avons réussi à esquiver l’annulation d’un crunch, un typhon historique (vents de 200km/h) et un tremblement de terre (5,6  Richter).

Pour rester dans l’esprit sportif, un tournoi de bowling le matin, très animé et très disputé, qui a vu la victoire de Jean-Claude Bouyge devant Paul Tremsal. Revanche par équipes pour l’île de France et on peut souligner une excellente prestation de l’équipe féminine emmenée par Martine.

A suivi, comme apéritif,un superbe « Dimanche à 15h00 » dirigé » par Michel Echeverry.

Le buffet chinois nous a conduit à une après midi libre ou plusieurs d’entre nous ont visité le remarquable aquarium de l’hôtel.

Pour reprendre pied avec l’ovale, séance tv en soirée pour le rugueux Irlande-Samoa.

Suivra le dîner sous les assauts du typhon mais en toute sécurité. Il était temps de rejoindre les bras de Morphée pour finir d’effacer le décalage horaire.

Demain sera un autre jour sous le soleil espéré.

Amitiés à tous

Pour l’Amicale

Une vidéo de Bernard Tremsal pour témoigner IMG_9306.mov

 

François Harant

Ici Tokyo, J+1

Notre groupe est bien arrivé en début de matinée vendredi à Tokyo après un vol sans encombre depuis Roissy via Amsterdam (un peu la course quand même cette correspondance).  Nous avons été un peu surpris par la chaleur et la moiteur, mais cela nous a fait du bien de respirer l’air pur après cette douzaine d’heures d’avion. Notre guide Tuyora (rapidement surnommé Ginette par Gilou) nous a donné les premiers renseignements sur ce pays, où tout est bien codifié, bien rangé, bien propre. Notre hôtel est immense, 5 restaurants, 2 piscines, 2 bowlings, 4 tours, c’est  vous dire.
La première bière était très attendue, elle a été à la hauteur de la situation. Le repas dans un des restaurants de l’hôtel nous a permis de faire les dernières présentations d’un groupe qui me parait soudé … maintenant … bind ! set !

Et c’est parti pour le premier contact avec le métro gigantesque. Le prix est différent pour chaque voyage. Nous  avons visité un jardin immense havre de calme et de paix au milieu des immeubles et des avenues. Passage à Shibayo pour certains d’entre nous, le « Time Square » tokoïte. Une foule immense.

Soirée dans un restau de l’hôtel – 5 Buffets. Nous oublions le rugby dans la soirée ; mais on en parle. Pas de France Angleterre, nos billets seront collectors. Le Didier Retière le DTN, Annick Hayraud, manager du XV Féminin et quelques autres sont dans le même hôtel que nous ; on les a croisé près du bar.

Une nuit bien réparatrice après 48h sans lit !

Ce matin samedi, comme prévu, confinement à l’hôtel. Petit déjeuner super sympa. On est vraiment bien entre nous !

Au programme Concours de bowling à 10h45 et ensuite ?   vous le saurez demain !

Amitié à tous !

L’Amicale au Japon

 

En direct du JAPON !

 

 

Jeudi 10 Octobre 2019,  14 amicalistes partiront  au JAPON soutenir notre XV national tant pour le match ANGLETERRE /FRANCE que pour les phases finales de la Coupe du Monde de RUGBY.

Il s'agit de :

Jean Jacques Couchou-Meillot, Gilbert Moglia, Michel Dubreuil, Michel Etcheverry, Jacques Roubertou, Yves Séraphin, Olivier Leroy, Francis Escudié, Eric Lunven, Jean Claude Bouyge, Paul Tremsal, Bernard Tremsal, Sophie Métreau, François Harant...

 

Il nous ont promis de nous faire part quotidiennement de leurs impressions en direct de l'empire du Soleil Levant...

Nous les retrouverons donc chaque jour avec leurs commentaires, leurs images et leur bonne humeur .... 

 

 

Bravo aux Maritimes !!!

 

Quelques informations au retour de ce beau week-end concocté par nos amis de la Charente-Ouest, réussi non seulement parce que le soleil s’était invité mais aussi par la volonté et le dynamisme des adhérents et adhérentes de cette belle région maritime. Il ne faut pas oublier l’esprit insufflé de main de maitre (ou plutôt de maitresse) par la Présidente Christelle BRACHE et son fidèle assesseur Jean Pierre NEBAS, aux commandes de cette belle aventure que fut ce 64 -ème Congrès de l’Amicale du Tournoi des VI Nations.

Merci à Christelle pour sa bonne humeur et sa jovialité permanentes, de tous les instants, et un autre grand merci au grand « Ordonnateur »  Jean Pierre qui nous ont offert un week-end de haut-rang et haut en couleur…. Et la tache sera ardue à ceux qui prennent le relais, en l’occurrence la Région Auvergne Sud Est pour le 65 -ème Congrès à C LERMONT FERRAND en 2020.

 

Vous trouverez ci-dessous un album photos réalisé par Céline COUCHOU-MEILLOT :

 

https://photos.app.goo.gl/LoNyxcp3eDhWRWkx9

 

 

" Il est un coin d'Irlande où le bonheur fleuri"
Sans exagérer, nous venons de vivre un merveilleux week-end de Rugby  ...  celui que l'on aime fait de JEU, de JOIE et d'AMITIE.

Je suis convaincu que nos Jeunes Amis de la Ligue Nouvelle Aquitaine ne sont pas prêts de l'oublier. Ils furent exemplaires en tous points alors BRAVO aux parents, aux éducateurs et Merci au Rugby de favoriser leur épanouissement d'homme ce qui leur vaudra, j'en suis certain, la réussite sportive et sociale.

Ce fût vraiment un très beau week-end dont le résumé, paru au MIDOL du 11 mars, en page 9, reflète bien la réalité.

Je suis fier d'appartenir à cette jeune et belle dame de 64 ans (gamine!!) qu'est notre Amicale.

 

Voici joint le lien des photos prises lors de notre WE irlandais.

 

https://photos.app.goo.gl/qzwcXg3uYZznoaUE9

 

Merci à tous les Amicalistes et Amis qui ont oeuvrés durant ce séjour pour aider à en faire, je l'espère, un week-end agréable (malgré les retards aériens de Bordeaux). 

                                                    Pierre Huder  et  Céline Coucou-Meillot                                                                          secrétaires généraux                                               

Pas que les garçons  !!!

 

N'oublions pas que la France est tenante du titre chez les Féminines. En 2018, les Bleues ont même réalisé le Grand Chelem.

Elles seront donc attendues dans cette édition 2019 où elles devront se déplacer à trois reprises en Angleterre, en Irlande et en Italie. Après les deux tests automnaux face à la Nouvelle-Zélande, elles auront l'occasion de se tester avec en ligne de mire la Coupe du monde en 2021.

 

Programme du Tournoi des 6 nations 2019 France Féminines :

 

·       Samedi 02 février, France Féminines v pays de Galles au GGL Stadium à Montpellier coup d’envoi à 21h00(diffusé sur France 4) 

 

·       Dimanche 10 février, France Féminines v Angleterre à Doncaster coup d’envoi à 13h45 (heure française, diffusé sur France 2) 

 

·       Samedi 23 février, France Féminines v Ecosse au Stadium à Villeneuve d’Ascq coup d’envoi à 21h00 (diffusé sur France 4) 

 

·       Samedi 09 mars, France Féminines v Irlande à Dublin coup d’envoi à 20h00 (heure française, diffusé sur France 4) 

 

·       Dimanche 17 mars, France Féminines v Italie à Padoue coup d’envoi à 14h30 (diffusé sur France 4)

 

Soyez nombreux à les soutenir et les encourager ...au Stade

                                                                                    ....ou devant la Télé !!!

 

 

 

Bravo les filles !!!!

"L’amicale en quelques mots 
La passion : celle du jeu autour d’un ballon aux rebonds capricieux , aléatoires , la passion qui nous amène aujourd’hui à partager ces moments de convivialité car l’amicale c’est avant tout le soutien apporté aux équipes de France , toutes les équipes de France , hommes , femmes , jeunes, à 15 , à 13 à 7 dans les tribunes , de France et de Navarre... et dans tous les pays des 6 Nations
La bienveillance d’un groupe composé d’hommes et de femmes  de tous âges , venant de tous horizons , qui se retrouvent régulièrement  pour organiser l’accueil des jeunes U18 dans un tournoi régional puis national , tournoi dont les vainqueurs découvrent souvent ébahis les terres irlandaises, galloises, anglaises, écossaises ou Italiennes en compagnie de leurs aînés.
 Le respect dans l’attitude envers autrui et dans la tenue vestimentaire, sobre reconnaissable  chemise blanche cravate veste arborant fièrement l’écusson avec le même coq que sur votre maillot.
Enfin, La solidarité, envers  les Grand blessés du Rugby , mis à l’honneur une fois l’an , avec un accueil personnalisé lors d’un match des garçons au tournoi des 6’nations au stade puis lors d’une soirée de gala.
Dans amicale, il y a le mot ami, et j’en profite pour remercier en toute amitiés Annick et Laurence et vous aussi Mesdames et Demoiselles de nous permettre de faire connaître l’amicale et d’avoir le plaisir de vous convier à nous retrouver en Mars 2019 en Irlande.
Je terminerai par des paroles entendues de la bouche même des hommes de l’Amicale , des anciens rugbymans durant votre match aujourd’hui:
Putain elles jouent les filles
Elles lâchent rien ces bourriques
Et ben mettre trente points aux blacks  faut le faire!!!! 

Ou encore.....Quelle générosité!
Je terminerai par le sms d’un ami amicaliste de l’île de France à l’issu du match , paroles dans un français si savoureux..:
Quelle Belle Victoire avec une ambiance survoltée. Si vous avez le plaisir de les rencontrer , nos Chères Petites,  bichonnez les!!!???Elles le méritent!!. 
Bonne soirée"

 

 

FILM DE L AMICALE DU TOURNOI DES VI NATIONS

En avant première sur le site , le nouveau film de présentation de l'Amicale du Tournoi des Six Nations 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CONGRES 2018

 

à BAYONNE

 

"BAÏONA"

 

Retrouvez les meilleurs moments en photos :

 

https://photos.app.goo.gl/i9i8ySXPL2jqxdpJ7

 

Finale Tournoi M18 à VITRY

Retrouvez les belles images de cette finale à VITRY

 

https://photos.app.goo.gl/kkApBUFMCJFtVZyGA

 

Si vous ne le savez pas encore, notre Tournoi M 18 - 2018 a vu la victoire de :

 *  La sélection BASCO LANDAISE en groupe A qui sera notre invitée à Dublin le 10 mars 2019.

*  Ce sont les joueurs de la sélection des PAYS DE LA LOIRE qui ont remporté la finale du groupe B. Ils seront nos invités à Paris lors de notre "Journée Solidarité" à l'occasion du match France/Ecosse le 23 février 2019.

 

Bravo à nos jeunes pour cette belle compétition !!!
 

 

 

Téléchargez l'affiche du Tournoi  2018 à VITRY  :

AFFICHE TOURNOI 2018 AVEC T.pdf
Document Adobe Acrobat [618.0 KB]

Notre week-end de Finales M18 des 26 et 27 mai 2018 à Vitry verra se rencontrer les Comités Territoriaux :

 GROUPE A
 
- AUVERGNE
 - CÔTE BASQUE - LANDES
 - LANGUEDOC
 - PROVENCE
> GROUPE B
 
- CENTRE
 - PAYS DE LA LOIRE

 

Voir les équipes en photos ci-dessous

Nous rappelons qu' une cérémonie de Ravivage de la Flamme à l'Arc de Triomphe aura lieu le 25 mai à 17 h 30. 

Venez nombreux et participez à ce bel événement !!!

64 ème Congrès à BAYONNE 

Bonjour à toutes et tous 

 

Et oui bientot le  64ème  congrès  de l'Amicale !!!

 

Nous vous prions de trouver ci-dessous :


- la convocation à l'A.G.O. au 63ème Congrès à Bayonne
- le pouvoir à donner aux amis présents au Congrès  pour les Amicalistes qui ne pourront pas être des nôtres.

Merci aux responsables régionaux de transmettre à tous les Amicalistes S.V.P. et de récolter un maximum de "POUVOIRS" afin que notre A.G.O. puisse se dérouler sans problème.

 

 

 

CONVOCATION A.pdf
Document Adobe Acrobat [200.0 KB]
POUVOIR.pdf
Document Adobe Acrobat [237.1 KB]

Bienvenue à nos amis Bourguignons sur le site !

 

Retrouvez leurs actualités sur la page Chronique des Régions - Bourgogne

Voyage à Cardiff 2018

Après une superbe prestation de notre équipe nationale féminine remportant au Pays de Galle leur cinquième Grand Chelem, une belle victoire des Bleuets qui remportent pour la troisième fois le Tournoi, la sélection Cote Basque et Landes battait l'équipe locale de Penarth sur le score de 19-12 , malgré un froid glacial. 

Ce ne fut pas le cas malheureusement de notre équipe nationale qui , d'un petit point , se voyait ravir la victoire par le Pays de Galles. 

Néanmoins, à l'issue d'une belle soirée, nos jeunes ont pu partager et échanger avec leurs ainés et se rapporter des beaux souvenirs, qui n'en doutons pas resteront, longtemps dans leur mémoire. 

Malgré le froid, la neige et un retour mouvementé en raison des conditions atmosphériques , les amicalistes avaient répondu présent et ont semé de la bonne humeur,  des encouragements, mais aussi montré, en terre galloise, toutes les valeurs de l'Amicale, au service des jeunes et des grands blessés.

Peu importe l'endroit, ce qui compte c'est ce qu'on y transporte !

 

Que l'esprit demeure !

 

 

 

Télchargez ici les photos des meilleurs moments :

 

https://photos.app.goo.gl/y6Vd5jhrIugEMxXq1

 

 

Vous avez décidé de prendre part au voyage à Cardiff organisé par l’Amicale du Tournoi des VI Nations. Nous vous en remercions et vous en félicitons très chaleureusement.

Chaque année, l’Amicale organise un voyage du même type à Londres, Edinburgh, Rome ou Dublin. Cette année c’est Cardiff où l’Amicale n’est pas allée depuis 10 ans … C’est donc un défi.

C’est aussi un défi car l’engouement est extrême et une partie décisive se jouera au Millenium Stadium samedi 17 mars. Nous serons 150  à encourager les Bleus !


 

Journée de Solidarité du 3 février 2018

Retrouvez les infos dans la rubrique JOURNEE SOLIDARITE 2018 (sous la photo à droite)

Tournoi M18 - Règlement sportif 

Vous trouverez ici le règlement dun Tournoi M18 2018
M18 Règlement sportif 2018-4-1.pdf
Document Adobe Acrobat [584.3 KB]

Le comité directeur s'est réuni ce 11 novembre  à PARIS. Il a été suivi de l'Assemblée Générale financière à l'issue de laquelle Michel Dubreuil le président a dévoilé "L'amicale du Bonheur".

La journée s'est cloturée au Stade de France devant FRANCE/NOUVELLE ZELANDE.

Retrouvez l'intégralité des photos en cliquant sur le bouton ci-dessous !

Soirée Solidarité 2018

 

Téléchargez le programme de la journée Solidarité 2018 !
JOURNEE SOLIDARITE 3 FEVRIER 2018.pdf
Document Adobe Acrobat [239.9 KB]

Présentation le 11 novembre de notre film "l'Amicale du Tournoi des 6 nations"

Retrouvez ces 2m35 de bonheur, qui présente notre amicale, ses actions, ses valeurs ! 

Assemblée Générale en Charente 

Retrouvez le détail dans notre chronique des Régions

LE SOUTIEN DE L'AMICALE POUR LA C. DU  MONDE 2023 

LE 3 FÉVRIER 2018
A L'OCCASION DU MATCH FRANCE / IRLANDE,  GRANDE JOURNÉE SOLIDARITÉ EN PRÉSENCE DE DEUX GRANDS BLESSÉS DU RUGBY ENTOURÉS DES JEUNES DU COMITÉ DU CENTRE. 

(crédit photos Soirée Solidarité 2017)

11 NOVEMBRE 2017
NOTRE  A.G.F. SERA SUIVIE D'UNE PRÉSENTATION DE L'AMICALE AUX PARTENAIRES, AVEC PROJECTION D'UN FILM AVANT D'ALLER TOUS ENSEMBLE SOUTENIR LE  XV  DE  FRANCE  COMME L'AMICALE LE FAIT DEPUIS " 1955 "

"Place Elie Cester" à Bourg les Valence

L' Amicale du Tournoi des VI Nations a perdu un des ses héros. Il nous avait rejoint avec l'humilité et la gentilesse qui le caractérisaient, lui qui était un grand parmi les grands. 

Il se sentait chez lui parmi nous. Il avait l'occasion de parlet avec tous, avec les jeunes qui l'écoutaient étonnés, avec les anciens à qui il rappelait tant de souvenirs , et aux plus hautes instances fédérales lorsqu'il les rencontrait avec nous lors de nos soirées festives.

Il était de ceux pour qui le match n'est jamais perdu et toujours à jouer.

Il savait que le succès n'est jamais final, que l'échec n'est jamais fatal et que le courage compte pour continuer.

Au revoir Elie, tu rejoins tes amis du Rugby et de l'Amicale déjà partis là-haut dans l'Eden Park.

Veille sur nous avec le même regard que nous avons croisé et qui fait de toi quelqu'un que nous n'oublierons jamais. 

Tu méritais bien ton nom "Place des Grands Hommes" ....

                                                                                                                             Michel Dubreuil

 

Le samedi 7 octobre à Thiers (63)

Après un comité Directeur de rentrée bien soutenu, nous nous sommes retrouvés au stade Antonin Chastel où l'Amicale a reçu un accueil chaleureux de la part PTR Pays de Thiers Rugby.

Un vibrant hommage a été rendu à notre ami "Bizou" Jean Gozard, grand monsieur du Rugby auvergnat , en présence de sa famille. Une plaque a été déposé au cimetière de Thiers où notre président, Michel DUBREUIL, a su avec émotion nous faire revivre tous les bons moments passés avec "Bizou". 

L'Amicale du Tournoi des VI nations est une grande famille et à en juger par l'assemblée présente et émue, on peut dire aussi que c'est l'Amicale du coeur !!!

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Amicale Tournoi des 6 nations